samedi 11 septembre 2010

Google investit en France

Eric Schmidt, actuel PDG de Google, a rendu visite Jeudi après midi aux étudiants Parisiens de Sciences Po après un bref entretient avec le président de la république Nicolas Sarkosy.

« Nous sommes convaincus que les Français accordent une grande importance aux usages culturels, aux technologies et à l’Internet. Nous avons déjà décidé d’augmenter nos investissements business en raison du succès économique de la France et nous avons pris une série de décisions très importantes pour répondre à une demande formulée depuis très longtemps. »

Eric Schmidt a annoncé « un plan d'investissement Google » pour la France, avec au programme :

  • La création d'un Centre Recherche et Développement sur le territoire Français (le centre R&D actuel le plus proche étant à Zurich, Suisse).
Les centres de recherches et développement de Google sont de grand complexes où les ingénieurs de Google développent et/ou améliorent des services Google.
Bien que les conditions de travail soient formidables dans tous les bureaux Google, on peu aisément dire que celles des centres R&D frôlent l'excellence[1].
Eric Schmidt n'a pas donné de date d'horizon pour l'ouverture de son centre R&D Français, cependant il n'a pas manqué de souligner que « Le nouveau centre d'ingénieurs permettra d'accroître les efforts de recherche et développement en France et d'employer de nombreux ingénieurs talentueux ainsi que des diplômés des universités françaises chaque année » et que sa construction débuterait « dès la semaine prochaine ».

  • La création d'un «Institut Européen de la culture », à Paris.
Premier établissement du genre chez Google, il devrait voir le jour prochainement. Eric Schmidt précise que cet établissement aura à sa charge « l'accélération de la numérisation de livres, magazines et documents ». L'Élysée parle quant à lui d'« une première mondiale : il sera piloté par un comité scientifique animé par des personnalités de haut niveau ».
Qu'entend le gouvernement Sarkozy par « personnalités de haut niveau » ? Pouvons nous penser que l'Élysée essaiera encore une fois de s'immiscer dans les affaires de Google[2] ? Affaire à suivre...

  • Plus de financement aux université et à la recherche.
Sous forme de bourses de plusieurs millions d'euros, Google compte investir dans les domaines des sciences, des sciences politiques, du droit et du journalisme (liés aux questions posées par Internet). Eric Schmidt explique cette décision par le fait que Google a « constaté la qualité des recherches et des retombées dans les sciences informatiques, mathématiques et dans la science en général. Et la qualité est superbe. Ceci n’est pas une surprise pour vous car vous êtes ici aujourd’hui. » en s'adressant aux universitaires de Sciences Po.

  • Une aide au PME/TPE, au start-up Françaises
Pour finir, par le biais de formation, et de mise à disposition d'outils, Google compte aider les start-up, les très petites entreprises et les petites et moyennes entreprises à s'accroitre :
« Enfin, nous montons un grand programme pour tenter de séduire les PME et les TPE vers les solutions de Google pour construire leur business. C’est bon pour Google mais c’est très bon aussi pour les entreprises et donc pour les choix économiques en France. »




Eric Schmidt insiste cependant sur le fait que tout ce programme d'investissement n'est absolument en aucun cas un cadeau pour le chef de l'état Français même si le gouvernement Sarkozy se dit avoir « accueilli avec satisfaction l'important plan d'investissement que Google s'apprête à accomplir en France, et les modalités du nouveau dialogue que propose Google aux acteurs français de la culture ». 







______________________________________________
_________________

[1]  Article sur les conditions de travail du Googleplex de San FransiscoClick !
Extrait du journal de 20h du 06 spet 2007, France 2
video
[2] En début d'année le rapport Zelnik, largement soutenu par Nicolas Sarkozy, proposait entre autre de taxer les revenus de Google parce que son siège Européen ne se trouve pas en France. Pour plus d'information : Click !



Vous avez remarqué une faute et/ou un quelconque problème ? 
N'hésitez pas à me contacter .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire